Search
lundi 2 août 2021
  • :
  • :

CHU-YO : Session d’encapacitation pour avoir de véritables secrétaires médicales

Plusieurs expressions foisonnent sur l’importance du rôle de la secrétaire au sein d’une entreprise : « la secrétaire constitue la vitrine de l’entreprise » ; « la secrétaire est la première ambassadrice de son l’entreprise » ; « tout commence au secrétariat et se termine parfois au secrétaire ». Pour permettre aux 42 secrétaires du CHU-YO d’être à la hauteur de leurs missions, une session de formation de cinq jours a été initiée à leur profit et porte sur le thème de « secrétariat médical ». Les participantes ont été réparties en deux vagues, dont la première a débuté la formation le lundi 17 mai 2021 à Ouagadougou.

Les secrétaires du plus grand hôpital du Burkina- Faso sont au four et au moulin. Elles sont prises entre deux courants assez stressants, d’une part, le traitement des dossiers administratifs, et, d’autre part, la gestion des flux de malades pour leurs rendez-vous. C’est pourquoi cette formation, de l’avis du premier responsable du CHU-YO, Constant Dahourou, comporte plusieurs enjeux : « l’hôpital Yalgado a un problème d’image. Quand vous rentrez dans une institution, la première personne que vous voyez c’est la secrétaire.  Et la première impression que vous allez avoir c’est celle que vous allez retenir de l’institution. Donc il est important de les former en accueil en milieu hospitalier et les encapaciter sur comment tenir un poste de secrétariat médical. Ce n’est que le début, d’autres formations vont suivre. »

Pour la présidente de l’Amicale des secrétaires du CHU-YO, Madame  Jacqueline Kouanda, cette formation permet de pallier une insuffisance. Car, avoue-t-elle : « nous ne sommes pas des secrétaires médicaux de formation, et cette formation va nous permettre d’être mieux outillés pour prendre comme il se doit en charge les malades, les accompagnateurs avant qu’ils ne soient vus par leur médecin ». La responsable à la formation de l’Amicale ne dit pas autre chose : « les pratiques évoluent, nous devons tout faire pour être en phase avec les évolutions qui concernent notre travail », insiste madame Carine Bazié.

« Un malade bien accueilli est à moitié guéri » dit-on. Cet adage constitue un défi que les secrétaires de Yalgado voudraient relever au quotidien. C’est pourquoi elles disent avoir des attentes fortes par rapport à cette formation.  « Nous espérons renforcer véritablement nos compétences parce que nous avons appris le rôle de secrétaire médical sur le tas », avoue madame Aliho Kady, secrétaire du Service des Maladies infectieuses. « Avec cette formation, nous serons à mesure de faire la différence entre le secrétaire administratif et le secrétaire médical », souhaite madame Maimouna Zongo, secrétaire du Service de la Psychiatrie. « Notre souhait est qu’à la fin de la formation nos patrons, collaborateurs, et les malades sentent qu’il y a eu un changement », espère madame Eliane Touré, secrétaire des urgences viscérales.

Le formateur, Monsieur Sibiri Ramdé, a indiqué que l’accent sera mis sur les techniques d’accueil, la communication relationnelle entre les secrétaires et les malades, la maîtrise d’un logiciel de traitement de rendez-vous, la CIM10 (la classification internationale des maladies.)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *