Search
lundi 2 août 2021
  • :
  • :

Vaccination Covid19 : Le PCA donne le top départ

Le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) a procédé le lundi 7 juin 2021 au lancement officiel de la campagne de vaccination contre covid19 sur site. L’opération d’administration de cette première dose d’AstraZeneca va durer un mois. L’institution hospitalière, pour ce démarrage de campagne, a ciblé son personnel évalué à 1400 et les stagiaires à 3000 environ.

De manière pratique, explique le chef de service de la médecine du travail chargé de la vaccination, le Dr Gaston Kaboré : « il y une salle d’entretien où le candidat à la vaccination doit subir un interrogatoire médical. Si l’interrogatoire est validé, le candidat est dirigé dans une autre salle dite de vaccination où il revoit sa dose. Après l’administration de la dose vaccinale, la personne vaccinée est orientée dans une salle d’attente ou d’observation conséquemment équipée, où elle doit rester pendant 15 Min. À la fin, une carte bleue contenant quelques renseignements est remise à la personne et qui atteste qu’elle a été vaccinée ». 

Le président du conseil d’administration du CHU-YO, Eric Tougma, venu encourager cette campagne de vaccination a été celui qui a reçu la toute première dose. Il se veut rassurant :« Je me sens bien, je n’ai pas un ressenti particulier après la vaccination. Je voudrais saluer l’organisation de haut niveau mise en place par l’hôpital avec des sous-commissions. Je suis venu apporter mes encouragements à l’ensemble des agents du CHU-YO »

Le directeur général de l’hôpital, Constant Dahourou, lui, se réjouit du travail abattu par les équipes d’organisation, « ce qui nous permet de commencer cette opération de vaccination selon les règles scientifiques, d’autant plus que Yalgado est un hôpital universitaire ».   

Pour lui, il n’est pas exclu qu’en coordination avec le ministère de la santé que l’on puisse, outre les travailleurs de l’hôpital, prendre en compte les autres usagers de plus de 55 ans comme les hypertendus, les insuffisants rénaux, les diabétiques et asthmatiques. Dans ce même ordre d’idée, l’opération pourrait s’étendre aux agents des prestataires externalisés que sont les vigiles, les serveuses, restauratrices, les nettoyeurs ou vendeurs de kiosques.

La vaccination est un acte volontaire et non obligatoire. Mais il s’agit « d’une question de responsabilité individuelle et collective pour que chacun s’assure comment il se protège lui-même et protège la communauté », incite le premier responsable du CHU-YO, qui invite son personnel à se faire vacciner.

Les équipes de vaccination reçoivent tous les jours ouvrables de 7 heures à midi, selon un chronogramme de passage des services cliniques et administratifs.

A noter que la phase d’administration de la deuxième dose (ou deuxième phase) est prévue dans quatre semaines, plus précisément le 5 juillet prochain.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *