Search
dimanche 9 mai 2021
  • :
  • :

Lutte contre la drogue : la CEDEAO offre du matériel de travail au CNLD

La CEDEAO a fait don de matériels informatiques (7 ordinateurs, 7 imprimantes,2 postes TV, consommables), de fournitures de bureau et des armoires, d’une valeur de 12 millions de FCFA au Comité national de lutte contre la drogue (CNLD-BF) . La réception de ces équipements destinés aux structures membres du CNLD-BF est intervenue le jeudi 25 mars 2021 au CHU-Yalgado Ouédraogo, plus précisément dans le Service de Psychiatrie dont le premier responsable est par ailleurs le coordonnateur du CNLD.

Le directeur général du CHU-YO a salué cette initiative de l’organisation Ouest-africaine, dont l’action contribue au renforcement des capacités de l’Unité d’addictologie du service de Psychiatrie. Mieux, la CEDEAO a été sollicitée pour soutenir d’autres projets robustes qui tiennent à cœur au CHU-YO, comme la construction et l’équipement d’un centre de prise en charge des sujets atteints par le fléau de la drogue. Le matériel qui vient d’être reçu est l’aboutissement d’un plaidoyer fait depuis 2019 à la CEDEAO.  Le Prof Arouna Ouédraogo a indiqué que le matériel sera utilisé dans la collecte de données stratégiques comme les conséquences économiques, sanitaires et sociales liées à la consommation de la drogue. Ces données sont versées dans le Réseau national de lutte contre la drogue de chaque État membre de la CEDEAO.

Le représentant résident de la CEDEAO au Burkina Faso Tiéné Coulibaly, a indiqué que depuis sa création en 1975, la CEDEAO a fait la preuve de ses engagements au plan politique, économique et institutionnel. Mais le temps est venu de faire la CEDEAO des peuples, et l’Organisation s’y est véritablement engagée. En témoigne « l’appui de cet après-midi qui rentre en droite ligne de la lutte contre un mal qui menace les jeunes de l’espace CEDEAO ».

Le secrétaire permanent du Comité national de lutte contre la drogue, Monsieur Dramane Frank Compaoré, représentant le Ministre de la sécurité, a traduit à la CEDEAO la reconnaissance des structures nationales bénéficiaires de ce don. Il a rassuré le partenaire du bon usage qui en sera fait afin d’avoir des données de meilleures qualités. L’organisation Ouest-africaine « étant disposée à nous accompagner, nos équipes dotées de ces matériels vont travailler brillamment de sorte à obtenir d’autres appuis plus importants de la part de la CEDEAO »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *