Search
lundi 10 décembre 2018
  • :
  • :

Un laboratoire de compétences: Pour améliorer la sécurité des patients

Le laboratoire de compétences dans le domaine de la santé de la reproduction  a été inauguré ce vendredi ce 13 juillet 2018 au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).

Coupure du ruban

Fruit d’un partenariat entre l’ONG américaine JHPIEGO et le ministère burkinabè de la santé, ce laboratoire a été offert au CHU-YO et Université de Ouaga I. Il s’inscrit en droit ligne des actions de Jhpiego qui depuis 1997 intervient en appui au département de Gynécologie obstétrique du CHU-YO. C’est ainsi que le projet de ce laboratoire de compétences a germé  grâce au plaidoyer du Pr Thièba Blandine, chef du département Gynécologie obstétrique. Après plusieurs modifications intervenues sur les plans architecturaux initiaux, les travaux ont pu démarrer cette année.

Le laboratoire de compétences a été entièrement équipé de modèles anatomiques (mannequins) de haute-fidélité et des outils permettant de simuler la pratique clinique dans des situations très proche de la réalité. L’intérêt d’un tel laboratoire est  de préparer les apprenants à la pratique sur les patients réels afin de minimiser les risques d’accident.

Installation d’un mannequin par les praticiens

C’est pourquoi, le Coordonnateur de l’ONG Jhpiego s’est félicité de ce que ce laboratoire va «permettre de satisfaire et sécuriser les malades ».  En outre, il permettra de «rapprocher les étudiants (sages-femmes, médecins et spécialistes en gynécologie et obstétrique) de leurs maîtres de stage et du lieu où ils effectuent leur stage clinique pour les soins mère-enfant ».

Il s’agit d’un partenariat fructueux, s’est réjoui le Dr Gounambou Liliane, [conseillère technique, représentant le ministère de la santé,]  qui permet de garantir des services de haute qualité en matière de planification familiale au profit essentiellement de la mère et à l’enfant. Elle a ainsi interpelé les étudiants et le personnel d’encadrement à non seulement veiller à une utilisation adéquate de ce matériel, mais aussi et surtout à son entretien afin que plusieurs générations d’étudiants puissent en profiter.

Photo de famille devant les locaux du laboratoire

Pour le directeur général du CHU-YO, Constant Dahourou, ce laboratoire, outre le fait d’améliorer les prestations du CHU-YO, entre en droite ligne dans la vision du CHU –YO qui est de devenir et de rester le meilleur CHU en termes de soins, mais aussi surtout en matière d’enseignement et de formation. C’est pourquoi, il a exprimé à JHPIEGO et ses partenaires, la gratitude de l’ensemble de la communauté hospitalière du CHU-YO pour cette belle infrastructure de formation.

Service Communication du CHU-YO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *