Search
mercredi 3 mars 2021
  • :
  • :

Sortie de la première promotion de chirurgiens traumatologues labellisés Burkina Faso

Ça y est ! les vagissements des tout-premiers chirurgiens « made in Burkina » ont été entendus ce matin vendredi 15 janvier 2021 dans la salle PSUT de l’Université de Joseph KI Zerbo. Ils sont au nombre de 06 impétrants (dont 05 burkinabè et une nigérienne) à avoir subi avec succès pendant 5 ans les épreuves théoriques et surtout pratiques qui font d’eux aujourd’hui des professionnels jugés aptes à pratiquer la chirurgie orthopédique. Ce sont : Aissa Maman, Belem Salifou, Zeba Zakaria, Valean Jean Baptiste, Hien Jacob, Sègueda Hadi Stephan. 

Dans la salle, on pouvait voir de vielles têtes couronnées de la chirurgie, ceux-là mêmes qui ont permis à la spécialité de voir le jour dans nos hôpitaux. Il y avait également de nombreux cadres supérieurs du monde de la recherche scientifique. Mais aussi de jeunes apprenants qui font leurs premiers pas non encore fermes à l’Ufr/ Sds. Face à ce beau monde, celui qui a biberonné ces jeunes chirurgiens, le Prof Da Christophe, après cinq années de « gestation », pouvait enfin pousser un ouf de soulagement. Car ses jeunes poulains ont été bien moulés dans des conditions apprentissage difficiles et contraignantes. C’est ce qui fait deux des professionnels aguerris, prêts quasiment à faire face à n’importe quel problème chirurgical relevant de la spécialité.

Le parrain, le président de l’Assemblée nationale et le co-parrain, le président de l’Université Ki Zerbo, s’extasient de voir leurs filleuls enfin prêts pour servir la nation burkinabè. Le prof Rabiou Cissé a rendu hommage à tous les enseignants de l’ UFS/ SDS  sans distinction qui ont contribué à la formation de cette toute nouvelle promotion. Un hommage appuyé au prof DA Christophe, qui a bravé tous les obstacles pour mettre en train cette première cuvée. Également, tous les encadreurs médecins et paramédicaux dans les CHU et CHR ont été salués et remerciés pour avoir apporté leur concours aux impétrants lors de leurs stages. L’espoir est de pouvoir résorber au fil du temps le déficit de personnel qualifié en chirurgie. Mais pour le moment, « …dans nos hôpitaux, les effectifs de chirurgiens sont réduits ; ils sont donc éprouvés par une charge de travail élevée, mais ils restent très engagés pour offrir aux patients les soins de qualité nécessaires. Nous devons les encourager et les féliciter pour les nombreux sacrifices consentis parfois dans des conditions de travail pas toujours aisées.  Tous les chirurgiens qui s’échinent nuit et jour méritent notre reconnaissance ; ils méritent la reconnaissance des patients, qui sont les premiers bénéficiaires de l’accomplissement de leur sacerdoce. », a dit en substance le Prof Cissé.

Il a terminé par des conseils adressés à ses filleuls : «…c’est maintenant que le véritable travail commence. Soyez habités en tout temps et en tout lieu par les vertus d’humilité et de curiosité professionnelle.  Armés de ces atouts, vous allez chaque jour qui passe encore pousser les limites de vos savoirs et compétences.  Écoutez ! Écoutez ! et toujours écouter vos malades. Car le médecin est celui qui écoute et entend. Vous devrez avoir de l’empathie, c’est l’empathie qui vous amènera à ouvrir vos bras aux patients. Des patients en quête de santé et parfois en quête de réconfort. »

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *