Search
dimanche 19 août 2018
  • :
  • :

Semaine sans tabac au CHU-YO: la Cardiologie s’adjuge le premier prix

La compétition dénommée «meilleur service  ans tabac 2018 » organisée par l’Unité de sevrage tabagique a livré ses résultats ce 5 mai 2018. Les gagnants ont reçu leurs récompenses des mains du directeur général du CHU-YO.

Le Pr Zabsonré (en blouse) recevant le prix des mains du directeur général

Cette compétition a été lancée dans le cadre des activités de la semaine « sans tabac » organisée par l’unité de sevrage tabagique  du CHU-YO. L’objectif de cette initiative est «de nous interpeller, nous, agents de santé sur la loi 2011/12/5 sur l’interdiction de fumer dans certains lieux comme les centres de santé», a  indiqué, le coordonnateur de l’Unité de sevrage tabagique, le Pr Georges Ouédraogo. Plus précis, il ajoute que «l’initiative se justifie d’autant plus qu’une étude du Pr Arouna Ouédraogo, psychiatre, a révélé une prévalence de 30% de fumeurs au sein de la population d’agents du CHU-YO ».

Pour départager les concurrents, trois critères de notation ont été établis. Ainsi, chaque service devait coller des affiches (reçues à l’ avance) montrant l’interdiction de fumer et le corps du fumeur dans des endroits visibles et accessibles de ses Unités. Ensuite, il avait l’absence de fumeurs, qu’ils soient agents du service, visiteurs. Comme dernier critère, il y avait le nombre de fumeurs dépistés dans le service et référés à l’Unité de sevrage tabagique au cours de la semaine.

Les travailleurs de Yalgado n’ont pas voulu se faire raconter l’événement

19 services étaient en compétition,  et c’est la Cardiologie (plus précisément l’Unité de consultations) qui est sortie vainqueur suivie du service de psychiatrie. La Psychiatrie se hisse à cette place du fait du nombre de patients dépistés et référés.

Le chef de service, le Pr Zabsonré, a salué une heureuse initiative qui «montre que les stratégies de lutte contre le tabagisme doivent nécessairement commencer par le personnel de santé ». Pour lui, il est tout fait naturel que ce soit le service de Cardiologie qui gagne parce qu’ils sont les témoins privilégiés des dégâts que provoque la cigarette. « Au cours de nos consultations externes, nous sommes souvent amenés à évaluer le risque cardio-vasculaire des patients que nous recevons. Ce qui revient à comptabiliser les causes de la probable survenue d’un évènement cardio-vasculaire chez le patient dans les 10 ans à venir. Et le tabagisme constitue le 3e facteur de risque cardio-vasculaire en générale et le 1er du syndrome coronarien aigu (qui provoque les morts subites et les crises cardiaques) »,  explique le Pr Zabsonré. C’est pourquoi, et au regard de l’insuffisance du plateau technique (absence d’une Unité de cardiologie interventionnelle par exemple), le service de Cardiologie, dit-il, met l’accent sur la prévention.

Photo de famille avec le service gagnant

Pour le directeur général, cette initiative, une première du genre à Yalgado est un bel exemple et une réussite. « Au cours de cette semaine, il y a des gens qui ont arrêté de fumer, il y en a qui ont pris des engagements, il y a aussi ceux qui ont pris conscience qu’il y a des méthodes scientifiques et modernes pour les aider à arrêter », s’est-il réjoui.

En rappel, au cours de la semaine du 28 mai au 03 juin 2018, 105 consultations ont été réalisées contre 322  en une année d’existence.

 

Service Communication du CHU-YO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *