Search
vendredi 17 septembre 2021
  • :
  • :

Plan d’urgence des hôpitaux : le document final bientôt à portée de main

Le ministre burkinabè en charge de la santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo, a présidé, ce lundi 14 juin 2021, le démarrage de l’atelier de validation du plan d’urgence des hôpitaux (PUH) dans le contexte de Covid19. Plusieurs acteurs de la santé venus de Ougadougou et des régions sanitaires participent à cette conjugaison d’idées pour avoir un document parfait.

Les hôpitaux du pays sont généralement confrontés à des problèmes d’équipements, d’infrastructures et de gouvernance qui perturbent l’offre de soins de qualité. Il en résulte des problèmes d’accueil et de prise en charge qui génèrent dans l’esprit des populations une perte de confiance vis-à-vis du système sanitaire. Cette situation déjà pas reluisante a été aggravée par la Covid19 qui a mis à rudes épreuves les hôpitaux burkinabè à l’instar de tous les hôpitaux du monde. 

En décidant d’initier le plan d’urgence des hôpitaux, qui est « une instruction du Président du Faso », le ministre de la santé compte révolutionner le visage des hôpitaux en permettant d’avoir un système hospitalier performant.

Le document soumis à la validation est le produit d’une démarche participative. Car les hôpitaux ont d’abord fourni l’expression de leurs besoins. Une équipe technique du niveau central a effectué des missions de travail dans chaque structure de santé concernée. Et c’est la synthèse faite par le comité de rédaction qui est soumis à la validation.

De manière pratique, les participants, une cinquantaine (dont les directeurs centraux, les Dg des hôpitaux, les financiers, les partenaires sociaux, les planificateurs…) repartis en quatre groupes, seront pendant 72 heures mis au même niveau de compréhension et apporteront des amendements pour enrichir le document. Le plan d’urgence une fois validé servira d’instrument de plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers.

Le premier responsable du département de la santé nourrit assez d’espoir pour permettre « à quinze chu/chr et à 8 hôpitaux de district de pouvoir répondre efficacement aux besoins réels des populations grâce au PUH». Le tout coûtera combien de FCFA. ? Réponse du Ministre : « Plus de 200 milliards selon les premières évaluations faites par l’équipe technique » Et où trouver tout cet argent ? « Il y a la part de l’ Etat, mais nous allons travailler avec le ministère de l’économie et des finances pour la mobilisation des fonds auprès des partenaires techniques et financiers », conclut le Pr Charlemagne.

A noter que le plan d’urgence 2021-2023 comporte quatre piliers à moderniser au sein des hôpitaux : les plateaux techniques, la gouvernance (reformes et digitalisation), la pharmacie hospitalière, l’eau et hygiène.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *