Search
jeudi 28 mai 2020
  • :
  • :

Formation sur le Covid 19 : « chaque jour on en sait davantage sur la maladie, ce qui est plutôt rassurant », dixit le Pr Mamadou Savadogo

La formation du personnel médical et paramédical du centre hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO (CHU-YO) sur le Covid 19, débutée le 15 avril se poursuit. Aujourd’hui 17 avril 2020, les informations générales sur le coronavirus ont été portées à la connaissance des participants, ainsi que les mesures de protection individuelle et collective. La formation a été assurée le Pr Mamadou Savadogo, et le Dr Abdramane Ouattara, ainsi que M. Dabilgou Eli du service d’information hospitalière.

L’accent, a souligné le Dr Ouattara, doit être mis, en ces temps particuliers, sur comment se protéger efficacement. L’agent de santé à son lieu de travail doit considérer tout le monde comme suspect, c’est ainsi qu’il pourra renforcer sa protection individuelle. Si l’agent de santé a affaire à un cas suspect, «il ne doit pas paniquer et abandonner son travail. Il doit poursuivre son activité, sauf si éventuellement les symptômes Covid19 apparaissent », a fait savoir le formateur.

Poursuivant, il a pris un exemple : « Imaginez, si les agents de l’équipe de prise en charge de Covid 19 devraient arrêter le travail parce qu’ils ont eu contact avec des cas suspects, il n’y aurait plus de Corus ni de prise en charge ».  De manière pratique, tout cas suspect détecté dans un service de soins doit être signalé à l’équipe médicale d’urgence (au 02 57 10 25). Deux agents se déporteront dans le service en question pour un diagnostic des signes en faveur et voir si le patient rentre dans le registre des cas suspects. Si oui, les prélèvements seront effectués.  S’il est confirmé positif, l équipe médicale d’urgences (EMU) du CHU-YO  en coordination avec le Corus fait transférer le patient sur l’un des sites de prise en charge, à savoir le CHU de Tengandogo et les Genêts.

Au niveau du CHU-YO, pour éviter la propagation du fléau, l’établissement est désormais interdit d’accès aux visiteurs, exceptés les accompagnants ;  il y a eu la réalisation d’une zone de tri des patients ;  le renforcement des mesures de protection ainsi que la formation du personnel.

Le Pr Savadogo a rassuré les participants sur les connaissances évolutives que les scientifiques ont de jour en jour sur la pandémie, ce qui permet d’adapter les pratiques. «Avant, les parents ne pouvaient même approcher les corps des victimes de Covid 19. Mais aujourd’hui, on sait qu’un corps ne peut plus secréter les portillons, donc il est moins dangereux. C’est pourquoi, les corps sont gérés par les services techniques de la Mairie en cordination avec  les parents des défunts», a t- il relevé en substance.

A noter que pour le moment,le CHU-YO n’ est pas un site de prise en charge médicale du Covid19.

Cette série de formations va se poursuivre jusqu’ au 28 avril 2020