Search
mercredi 25 novembre 2020
  • :
  • :

CHU-YO : l’ Unité de dialyse entièrement rénovée et équipée

La Ministre de la sante, le Pr Claudine LOUGUE/Sorgho, a visité les infrastructures de l’Unité de dialyse du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), le 29 octobre dernier.  Cette visite fait suite à des travaux de réhabilitation, de réfection et d’équipement pour améliorer les conditions de prise en charge des patients.

En plus de lui permettre de toucher du doigt les réalités de l’unité d’hémodialyse, cette visite aura permis au premier responsable du département de la santé de « saluer les efforts du personnel pour une prise en charge de qualité des patients dialysés, et d’encourager les patients dialysés. »

Le premier responsable du CHU-YO, Constant Dahourou,  a  salué l’engagement de Madame la Ministre de la santé pour la résolution des problèmes qui émaillaient la prise en charge des dialysés. Il s’agit entre autres des ruptures de consommables, des pannes d’équipements, et l’insuffisance de personnel soignant. Ces difficultés entraînaient une sous dialysassion des malades.

Les travaux ont concerné le bâtiment de la petite dialyse et celui du grand centre. La visite guidée des lieux a été assurée par le chef de service, le Pr Gerard Coulibaly.  Dans la salle de la petite dialyse, Madame la Ministre a pu voir des appareils, fauteuils, lits et autres équipements de dialyse tout flambant neuf. Au chevet de chaque malade, le Pr Lougué a formulé des mots d’encouragement et rassuré les patients sur la volonté du gouvernement de renforcer les conditions de prise en charge des malades.

Il ressort des échanges que durant les travaux, les patients ont été transférés au CHU de Bogodogo et au CHU de Tengandogo.  Des changements importants sont à noter au niveau de la « petite » dialyse: les équipements de traitement d’eau ont été renouvelés, et une salle de garde pour les médecins et une salle d’urgence ont été créées.

Au niveau du grand centre dialyse, une baie vitrée a été installée dans une grande salle. La salle de traitement d’eau a été compartimentée avec la création d’une salle de 06 postes, un poste de surveillance infirmière avec baie vitrée a été créé. Là également tous les équipements ont été entièrement renouvelés.

Le plafond a été refait, les ampoules changées, deux salles de réserves VIP (à utiliser en cas de besoin) jouxtant les deux salles VIP ont été créées. Une autre salle où étaient stockées des machines en panne a subi des transformations avec la création de 03 postes de réserve (à utiliser en cas de besoin).

De fait, dans le grand centre, on passe de 24 postes à 29postes dont 06 réserves . En petite dialyse, le nombre de postes est de 8.

Face à la presse, la Ministre a exprimé sa satisfaction pour l’acquisition des nouveaux appareils très performants et surtout salué un modèle de PPP qui permettra d’éviter les pannes et les ruptures de consommables.

Le président de l’Association burkinabè des Dialysés et insuffisants rénaux, Dramane Paré, a, lui, saisi l’occasion pour sensibiliser les populations à éviter l’insuffisance rénale. Il a exprimé ses sincères remerciements à Madame la ministre de la Santé pour son accompagnement et aux plus hautes autorités du pays pour ces efforts fournis qui permettent d’améliorer les conditions de prise en charge.

On retient que l’unité de dialyse compte 32 générateurs et 250 patients dans la fille active qui font deux séances de dialyse par semaine. Notre pays compte quatre sites de prise en charge des dialysés. Le nombre de dialysés chroniques est passé de 280 en 2015 à 500 en 2020.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *